Toute la France s’est donnée rendez-vous à Marseille !

Le Rotaract de Marseille a accueilli 200 Rotaractiens et Rotariens à la Convention nationale du Rotaract France du 30 juin au 2 juillet. Trois jours de cohésion pour mettre en valeur Marseille et le district 1760.

Les grandes tractations ont débuté dès le mois de février, lorsque le Rotaract de Marseille s’est vu attribuer l’organisation du plus grand événement du Rotaract de France : le Weekend de Convention nationale.

Une volonté de Loïc Desruelles, notre Past Representant Rotaract District (RRD). Une volonté suivie par l’ensemble des Marseillais et le début de mois d’organisation et de stress.

Le défi ? Faire venir 200 Rotaractiens et plus à Marseille pendant trois jours. Le choix a été fait d’emblée de contenir tout le monde dans un rayon de 500 mètres autour du Vieux Port : hébergement, restauration et activités.

Ils arrivent déjà

Ces mois d’organisation sont passés extrêmement vite. Déjà vendredi pour le comité organisateur composé de Loïc Desruelles, Typhenn Biret et Bruno Voinier ; et l’équipe de bénévoles composée des Marseillais et de tout le district rotaractien venu en force.

Il est 17 h au Mercure Hotel sur le Vieux Port et des Rotaractiens sont déjà arrivés, l’ambiance monte. Clés de chambres, badges nominatifs, bracelets de participation et welcome packs sont distribués tour à tour.

On lit quelques sourires sur les visages, mais aussi de la fatigue. Des frimousses déjà rencontrées à de précédents événements nationaux ou des petits nouveaux prêts pour leur première CN.

Accueil en fanfare

Ça y est ! Ils sont tous là ! Les bénévoles convoient la troupe sur le Vieux Port. Lieu des premières festivités : La Fée Verte. Vert d’accueil offert et assiettes de charcuterie permettent de casser la croûte. La suite de la soirée se poursuit en boîte de nuit au Trolleybus, bien connue des fêtards marseillais. Ça se déhanche ! Ça chante ! Premier sans faute pour le Rotaract de Marseille.

Les CN sont réputées pour être festives, il faut engranger un bon capital sommeil. Mais voilà, le lendemain, réveil à 6 h 30 pour les RRD et le bureau national 2016-2017 pour les votes des budgets, ainsi que l’élection du Coordinateur national 2018-2019, Jean-Marhy Mahoungou Linares. Il succèdera à l’actuel Coordinateur Thomas Lamy.

Le gros des troupes se retrouve à 9 h pétante, après un merveilleux petit-déjeuner au Mercure, avec vue sur le Vieux Port. Mots d’ouverture de Loïc Desruelles, du Gouverneur Jean Marzuk et du Past Coordinateur National Pierre Deyris. Puis deux invités exceptionnels ont fait l’honneur d’être présents, deux anciens membres du Gouvernement du ministère de l’Intérieur, pour parler de la gestion de crise. Leur présence a été fort appréciée et leurs conseils avertis certainement entendus.

Mistral

À l’issue de cette matinée statutaire et de conférence, ce petit monde s’est retrouvé sur le Vieux Port pour une sardinade. Quoi de mieux pour apprécier Marseille. Et puis un vent d’Ouest vient décoiffer les invités.

Mais il ne faut pas trop tarder, car les activités doivent débuter : certains ont choisi les îles du Frioul, d’autres le Marseille Express ou encore le P’tit Train. Ou tout simplement quartier libre. La sortie en bateau vers les Îles du Frioul a pu montrer à quel point la Méditerranée était mauvaise par temps venteux. Un gros mètre de creux. Mais bon, une plage dans une petite crique bien abritée était bien méritée, et ils se sont baignés !

Ils sont tous beaux

Un weekend déjà énorme, selon les dires. Mais c’était sans compter le gala. Robes de soirée et smoking sur le Vieux Port. Ils prennent la pause pour immortaliser l’instant devant l’objectif. Le Hard Rock Café de Marseille est apprêté dans ses plus belles couleurs.

Un groupe de musique provençale ouvre le bal, pendant que des bénévoles Marseillais et du district aident à servir les plats. Les orateurs se succèdent sur la scène et 3 PHF sont délivrés à des Rotaractiens et Rotariens. Nouveau moment fort de la soirée.

Après s’être restaurés, les organisateurs ont certainement réservé leur plus belle surprise. Les invités n’ont que quelques pas à faire pour aller s’enjailler sur la piste du Hard Rock Café située à côté de la salle de restauration. Le stress des organisateurs retombe, certains laissent même tomber leur chemise. Soirée de fada ! Le reste est censuré…

Petits yeux

Dimanche matin vers 10 h, la nouvelle équipe de Rotaract France 2017-2018 est présentée, ainsi que les nouveaux projets comme SOS Attitude, nouvelle action nationale. Après les bracelets au profit de la Polio et les quelques 20 000€ reversés à la fondation, les clubs devront financer l’achat d’au moins une tente humanitaire par club.

Des étoiles encore plein les yeux, les Rotaractiens venus de toute la France et même au-delà, comme d’Irlande et d’Algérie, doivent déjà repartir et des plateaux repas sont alors distribués.

Bilan

Ils n’ont pas beaucoup dormi eux aussi, avant et pendant la Convention nationale. Mais il faut féliciter le comité d’organisation et les bénévoles qui se sont tous donnés à fond pour que tout le monde reparte avec une bonne image de Marseille et du district.

Un weekend de folie qui n’aurait pas eu lieu sans l’aide de Jean Marzuk, Serge Katchadourian et les clubs de Martigues, Marseille Paradis, Marseille Saint Jean, Marseille Saint Victor, Marseille Pharo, Marseille Rive Neuve.

 

Guillaume Legrand